Cmmuniqué de la Séléka Rénovée N° 08/11/15

Publié le par Wakodro

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Unité – Dignité – Travail

*******************

Séléka  Rénovée pour la Paix et la Justice

UN Pays – UN Peuple – UN Dieu

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 08/11/15

Relatif à la visite du Pape François à Bangui

La Séléka Rénovée - Paix et Justice informe l’opinion publique de son immense allégresse quant à la grande attente des Centrafricaines et Centrafricains, toutes confessions religieuses réunies, de la venue du Pape François à Bangui. Elle se satisfait, en se rappelant au bon souvenir du pays la visite emblématique du Pape Jean-Paul II, que la Centrafrique toute entière se soit mobilisée à écouter, soutenir et observer le message de paix de l’illustre visiteur.

La Séléka Rénovée - Paix et Justice, en plus du travail interne de sensibilisation de proximité auprès de ses membres et sympathisants, voudrait joindre publiquement sa voix à toutes celles qui appellent au succès de la visite du Pape François. Elle interpelle tous les compatriotes que cette visite s’effectue tout particulièrement dans une période de profonde crise où le pays a failli – le risque est toujours là – connaître un génocide ethnico-religieux. Notons aussi que les réalités de terrain nous édifient chaque jour que le pays reste à la merci de la radicalisation religieuse, compte tenu des propos extrémistes qui sont malheureusement proférés ça et là. En raison de cela, certains compatriotes ne sont plus en mesure de circuler librement sans risque de lynchage et d’assassinat crapuleux, et certaines zones d’habitations sont complètement forcées à l’isolement sans aucun respect des dispositions élémentaires du droit de Citoyenneté incluant les libertés individuelles et collectives. Ou on est citoyen libre ou on est esclave privé de droit de liberté dans son propre pays.

La Séléka Rénovée - Paix et Justice tient à rappeler que l’Islam a de tout temps bien cohabité avec les autres religions en Centrafrique, que les musulmans Centrafricains ne sont ni extrémistes ni fanatiques. C’est le lieu d’indiquer qu’il est hyper dangereux de confondre la lutte politique (armée ou pacifique) pour revendiquer les droits d’une communauté dans un pays donné, avec la guerre de religion qui est plutôt idéologique. C’est bien à ce niveau que certains leaders Centrafricains avaient péché devant Dieu en stigmatisant les membres d’une communauté de culte comme dangereuse pour les autres. Nous appelons donc tous nos compatriotes à la retenue et à la tolérance, à la paix et à la réconciliation. Plus d’amalgame !

La Séléka Rénovée - Paix et Justice souhaite, pour le bien du pays, un bon accueil et un agréable séjour au Pape François sur le sol Centrafricain. Dieu bénisse la Centrafrique et les Centrafricains !

Fait à Bangui, le 25 novembre 2015

LE PRESIDENT,

Général Mohamed-Moussa DHAFFANE,

Chef de Délégation au Forum de Brazzaville,

Signataire de l’Accord de Brazzaville,

Ancien Ministre d’Etat

Publié dans Communiqués

Commenter cet article