Communiqué de la Séléka Rénovée N° 01/01/15

Publié le par Wakodro

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Unité – Dignité – Travail

*******************

Séléka  Rénovée pour la Paix et la Justice

UN Pays – UN Peuple – UN Dieu

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 01/01/15

Relatif aux réunions de Nairobi et les préparatifs du forum de Bangui

La Séléka Rénovée pour la Paix et la Justice s’étonne des démarches unilatérales et inopportunes dites de réconciliation en son nom à Nairobi (Kenya) et étrangement soutenues par la Médiation Congolaise. Ces démarches ont vu uniquement la présence de ceux qui ont trahi non seulement les combattants, mais aussi les objectifs républicains de la Séléka.

C’est ainsi que la Séléka informe donc l’opinion publique nationale et internationale qu’elle rejette en bloc toute entente secrète dont elle ignore le bien fondé, et que les réunions de Nairobi n’engagent en rien la Séléka dans tous ses démembrements militaires et politiques.

La Séléka dénonce aussi bien la Médiation du Congo que le Comité préparatoire du Forum de Bangui pour faute de transparence, de partialité et donc de capacité à conduire un meilleur processus de paix dans l’intérêt du Peuple Centrafricain.

La Séléka demande à la CEEAC la désignation d’une NOUVELLE MÉDIATION NEUTRE qui pourra accompagner la suite du Forum de Brazzaville en vue d’aider la République Centrafricaine à renouer définitivement avec la paix au delà de tout agenda politique inavoué.

La Séléka demande à la Communauté internationale de continuer à appuyer le processus électoral du pays par l’implication de toutes les sensibilités Nationales dans un esprit de réconciliation nationale, avec le retour assisté des compatriotes déplacés et réfugiés, ainsi que des perspectives claires de justice et de dédommagement.

Fait le 20 janvier 2015

Pour la Séléka Rénovée pour la Paix et la Justice,

Général Mohamed-Moussa DHAFFANE,

Chef de Délégation au Forum de Brazzaville,

Ancien Ministre d’État

Publié dans Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article