Communiqué de la Séléka Rénovée N° 06/10/15

Publié le par Wakodro

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Unité – Dignité – Travail

*******************

Séléka  Rénovée pour la Paix et la Justice

UN Pays – UN Peuple – UN Dieu

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 06/10/15

Relatif au processus électoral et les groupes armés acquis au processus de paix

La Séléka Rénovée - Paix et Justice constate avec regret et amertume que tous les groupes armés dont l’implication au processus de paix et de réconciliation ne fait plus aucun doute, sont écartés du processus électoral malgré leur bonne volonté affichée. Cette attitude démontre très clairement l’intention de certains acteurs à préparer un nouveau chaos dont le pays, pour résoudre les problèmes de discrimination et de développement économique, peut s’en passer. Qui tire sur les ficelles ?

La Séléka Rénovée - Paix et Justice, au regard de ce qui précède, appelle vivement tous les groupes armés acquis au processus de paix de s’engager mutuellement à défendre leurs intérêts communs à savoir :

  • Leur implication effective dans le processus électoral dont ils sont manifestement exclus,
  • Leur implication dans la reforme du secteur de sécurité en raison de leur compétence,
  • La facilitation de leur transformation politique pour ceux qui en font la demande, et
  • L’intégration de leurs ex combattants éligibles dans les corps en uniformes de l’Etat (DDRR).

La Séléka Rénovée - Paix et Justice rappelle avec force que toutes ces revendications sont juridiquement et politiquement conformes aux différents Accords signés lors des assises des deux principaux forums de sortie de crise tenus à Brazzaville et à Bangui entre les groupes armés, le Gouvernement centrafricain et la Communauté internationale à travers les Nations Unies, la CEEAC et la Médiation internationale conduite par la République du Congo.

La Séléka Rénovée - Paix et Justice, appelle particulièrement toutes les tendances de l’Ex-Coalition Séléka de dépasser les petites divergences et de se réorganiser sous l’égide d’un leader politique avisé afin d’entrer dans leurs droits et de contribuer au retour de la paix pour permettre à tous les compatriotes de vivre en harmonie sur toute l’étendue du Territoire national. Ceci devra se faire, non en opposition à la transition politique mais en vecteur de paix et du droit des citoyens.

La Séléka Rénovée - Paix et Justice appelle la Communauté internationale à faire respecter ces engagements pris lors de la signature des Accords ci-dessus cités dont elle est témoins. C’est ainsi que nous aurons tous la possibilité d’aller librement aux élections dans la sérénité et la transparence au mieux de l’intérêt du Peuple centrafricain.

Fait à Bangui, le 29 octobre 2015

LE PRESIDENT,

Gal Mohamed-Moussa DHAFFANE,

Chef de Délégation au Forum de Brazzaville,

Signataire de l’Accord de Brazzaville,

Ancien Ministre d’Etat

Publié dans Communiqués

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article